Costa Rica

Étranges vitrines
17/07/2016
Lituanie
17/07/2016

Costa Rica

Destination Costa Rica. Ce petit état est devenu au fil des années une véritable arche de conservation pour la biodiversité. Sa forêt équatoriale regorge de cris et de bruissements, tandis que la cime de ses volcans baigne dans une brume silencieuse.

Pour ma première incursion en Amérique du Sud je m’étais préparé au « pire ». Entendez par-là que je redoutais la chaleur humide étouffante de la jungle tropicale des plaines. Mais c’est une fraîcheur toute montagnarde que je découvris aux premiers jours de mon périple, sur les pentes verdoyantes des monts du nord ouest. A plus de 1000m d’altitude, c’est un tout autre écosystème forestier qui s’épanouit : nuages et brumes s’y cristallisent en une myriade de gouttelettes froides qui favorisent une végétation dense mais plus chétive que dans les vallées. Un refuge idéal pour le craintif et mythique quetzal, mais aussi pour les nombreux colibris.

La plaine et les côtes sont le royaume des la foret humide équatoriale. Les températures grimpent en flèche et la taux d’humidité devient difficilement supportable. Mais la faune et la flore s’y épanouissent comme nul part. Dendrobates multicolores, serpents mortels, crocodiles et iguanes ouvrent le bal des reptiles, tandis que tapirs, ocelots, paresseux ou capucins attestent que les mammifères ne sont pas en reste. Mais le regne le plus fascinant est sans doute celui des oiseaux, avec le très rare Quetzal, les toucans, les perroquets et les fantastiques colibris… !

extrait :

Fabrice M
Fabrice M
photographe - auteur - artiste contemporain
//]]>