Lisbonne

Lofoten
22/06/2017
Montréal coté Archi
01/07/2017

Lisbonne

Lisbonne, entre saudade et modernité

Bienvenue dans l’une des plus belles villes d’Europe, mais aussi des plus attachantes. Une capitale vibrante. Lisbonne et le Portugal ont le vent en poupe. On adore cette ville, sans doute l’une des plus belles et des plus attachantes d’Europe. C’est un bonheur de se perdre dans les ruelles de sa vieille ville, dans ces quartiers baignés de saudade que sont l’Alfama et la Mouraria. Lisbonne se vit aussi intensément la nuit, du côté des Docks et du Bairro Alto. Surtout, ne pas négliger d’aller explorer la colline enchantée de Cintra et son incroyable palais, à quelques encablures de la capitale…

Lisbonne a changé, Lisbonne bouge. La capitale portugaise a subi un important lifting pour l’Exposition universelle de 1998. Depuis, elle ne cesse de s’embellir sans trahir son caractère lusitanien pour accueillir l’Europe à bras ouverts. Les visiteurs y découvrent une ville aussi résolument tournée vers la mer que vers l’avenir, bercée par les flots, le fado et la techno. Entre saudade et modernité, le cœur de Lisbonne balance et fait chavirer le nôtre.

Trekkeurs urbains, réjouissez-vous ! C’est à pied qu’il faut découvrir Lisbonne. De l’Alfama aux bords du Tage, la capitale portugaise offre de superbes balades urbaines. Et pas seulement pour le cadre naturel et l’architecture. Les rues de Lisbonne sont le décor d’un fascinant spectacle constamment renouvelé. Oubliez la voiture, car la circulation et le stationnement ne sont pas des plus aisés dans le centre de la capitale portugaise.

La topographie de la ville, avec ses quartiers sillonnés de nombreuses ruelles et disposés sur de multiples collines, se prête admirablement à la marche. Lisbonne est une ville qui se vit tout autant qu’elle se visite et c’est dans ses rues, où il fait bon flâner, qu’elle se livre vraiment.

Pour cela, il faut laisser la ville venir à soi et contempler le théâtre de la rue lisboète. S’attarder devant une façade, un balcon en fer forgé, des azulejos, emprunter les volées d’escaliers, s’enfoncer dans une venelle (beco) ou une cour intérieure, sous un passage, ou encore faire une halte à l’un des belvédères (miradouros) surplombant les toits de la ville et le Tage…  Sachez privilégier un rythme de visite plus lent  pour  entendre, respirer, ressentir cette ville unique et surtout ses habitants.

(Source Routard.com)

 

Fabrice M
Fabrice M
photographe - auteur - artiste contemporain